Site officiel de la Ville de Païta

Intercommunalité

Ce syndicat intercommunal à vocation multiple a notamment pour objet l’électrification de ses communes membres (Païta, Boulouparis, la Foa, Farino, Moindou et Sarraméa). La dette de cet organisme est relativement élevée mais le risque est partagé entre ses différentes communes membres. La participation bloquée de la ville de Païta s’élève à 4,8 M de FCFP depuis 2002, outre une contribution forfaitaire annuelle de 164 000 FCFP.

Le 1er septembre 2010, une Autorité Organisatrice des Transports (AOT) a été créée avec la constitution du Syndicat Mixte des Transports Urbains du Grand Nouméa regroupant les communes du Grand Nouméa et la Province Sud. Ce SMTU a pour mission de gérer les services publics réguliers de transport en commune. Il a absorbé le SIVU TRANSCO. La contribution des communes hors contrat d’agglomération est fixe depuis 2013. La participation de la ville de Païta s’élève à 33 421 623 FCFP en 2017.

La ville de Païta est un membre avec les autres communes du Grand Nouméa de ce syndicat intercommunal à vocation multiple créé en mai 2006. Dans un premier temps, ce groupement a eu pour objet de réaliser des études sur les thèmes du renforcement de l’intercommunalité du Grand Nouméa, de l’aménagement de l’espace communautaire, de l’équilibre social de l’habitat, de la politique de la ville. La contribution des communes s’établit proportionnellement aux dotations du Fond Intercommunale de péréquation des communes concernées. Le 1er juillet 2010, le SIGN a vu ses compétences élargie à l’adduction d’eau du Grand Nouméa (Aqueduc de TONTOUTA) ainsi qu’au traitement des déchets ménagers

A compter de cette même date, le SIGN a repris à son compte les compétences communales, ainsi que le service intercommunal de la fourrière animale et automobile.

Pour 2017, la participation a été de 21 780 400 FCFP (soit 21 615 480 FCFP en fonctionnement et 164 920 FCFP en investissement).

Pour en savoir plus sur le SIGN, cliquez sur ce lien.

©2018 Ville de Païta